Stéphane Lagedamon : « L’homme orchestre de la fédération »


Le 7 décembre 2012


Trésorier de la fédération des transports et de la logistique FO-UNCP, détaché à plein temps par la RAPT, Stéphane Lagedamon anime le travail de plusieurs commissions sectorielles en même temps.

Stéphane Lagedamon s’est exprimé devant le congrès de Saint-Malo au nom de métiers très différents dans leur mode de fonctionnement et dans leur réalité syndicale. Outre sa tâche de trésorier de la fédération, Stéphane s’attache, au plan national, à défendre les salariés du transport routiers de voyageurs, mais aussi les ambulanciers et les déménageurs. Concernant le transport routier Voyageurs, il a noté peu d’évolution sur les accords de branche, à l’exception toutefois du transport des personnes à mobilité réduites.

    stephane-lagedamon

Les négociations engagées par la fédération portaient sur la reconnaissance des spécificités de cette activité ne bénéficiant pas d’accord spécifique. Parallèlement des discutions se sont ouvertes sur le 13ème mois et la garantie de l’emploi en cas de changement de prestataire. L’objectif reste toujours de rapprocher cette activité de la convention collective des transports urbains. Ce chantier, toujours d’actualité, est donc l’une des priorités de Stéphane qui, pour autant, ne néglige pas les autres missions fédérales, notamment les conditions de travail des déménageurs et des ambulanciers.

Le déménagement enclenche une vitesse, l’ambulance au point mort.
Depuis de nombreuses années le monde des ambulanciers est un secteur sinistré et leur situation n’a guère évolué depuis le dernier congrès. Le point le plus sensible reste celui du décompte des temps de travail et les méthodes douteuses des employeurs calculant de manière arbitraire « le forfait d’attente non rémunéré » où l’ambulancier reste d’astreinte auprès de son véhicule. « Cela signifie qu’il faut travailler à 110% pour espérer gagner 100% de sa paie, explique Stéphane Lagedamon. Et pour le travail de nuit que l’employeur prétend moins occupé, l’écart entre l’amplitude horaire imposée et le travail vraiment rémunéré est encore plus importante. »

Pour en finir avec le servage de l’astreinte des ambulanciers, il n’y a que deux solutions, soit dénoncer le principe, soit agir sur la grille des salaires de cette profession. Stéphane Lagedamon déploie son action sur ces deux aspects en même temps. Concernant les déménageurs, le combat se focalise sur la reconnaissance de la pénibilité. Plusieurs années de négociation ont conduit à un accord séparé de la thématique sur l’emploi des séniors. Il porte notamment sur la formation, le reclassement en cas d’inaptitude, les outils de manutention, mais aussi la prise en compte de l’âge dans la répartition de la charge de travail.

« Le point de clé de l’accord réside dans la création d’une commission de suivi », précise Stéphane Lagedamon. Cette commission proposera des mesures de correction et d’amélioration des conditions de travail, et un installe un dialogue social permanent intégrant bien sûr la question de la retraite anticipé pour ces professionnels. »


Cabinet JANVIER & ASSOCIES












expert comptable CE

À la Une

> Plaquette - Nos Services