Comment réussir une mission de commissariat aux comptes ?

  22 février 2013




La première règle à respecter est une collaboration étroite entre les managers de la société et les auditeurs. Il faut que les auditeurs parviennent à instaurer une relation de confiance tout en conservant leur indépendance. Le but de ces derniers est d’envisager les et d’évaluer les risques et enjeux de l’entreprise. Cette évaluation doit, en outre, être faite rapidement car les auditeurs restent rarement plus d’un mois sur un site.

Par ailleurs, les auditeurs sont tenus d’écouter les recommandations qui leur sont faites. Le but est de se comporter en partenaires. Les avis d’experts doivent en priorité être considérés comme fiables.

Le partenariat entre les deux pôles ne doit pas être ponctuel. Il doit s’étendre sur le long terme. En effet, une fois la mission de contrôle terminée, les entreprises attendent, de la part des auditeurs, des recommandations tout au long de l’année tels que des conseils sur la valorisation de stocks ou les procédés de salaires. Cela permet également d’avoir un œil présent sur les filiales des entreprises.

La mission de l’expert-comptable se déroule en trois temps :

  • - il prend d’abord connaissance de l’entreprise, de son marché et de sa stratégie ainsi que des problématiques particulières culturelles qu’elle peut rencontrer. Il adapte les opérations en fonction du degré de contrôle mis en place dans la société.

  • - il s’adapte au client et s’intéresse au métier exercé par l’entreprise analysée.

  • - une fois la synthèse des travaux effectuée, il informe chaque niveau de la société des remarques la concernant. Enfin, il garde un contact permanent et régulier avec l’entreprise afin de l’informer des changements susceptibles de la concerner et la tenir au courant de l’actualité.



Cabinet JANVIER & ASSOCIES









expert comptable CE

À la Une

> Plaquette - Nos Services